Sentez-vous l’énergie du printemps revenir autour de vous et en vous ? Oui ? C’est peut-être cette énergie qui vous booste en ce moment, cependant de façon insuffisante encore,  n’est-ce pas ? C’est comme si une partie de vous avait envie de passer à l’action, alors qu’une autre freine ?

En fait, depuis  le début de l’année, vous vivez dans un certain immobilisme, vous aimeriez bien changer mais vous êtes toujours aux prises avec vos limitations. Vous n’osez pas vous lancer dans le moindre changement.  C’est pourquoi, ce nouvel objectif génère pour l’instant plus de problèmes que de plaisir finalement !

Il semble parfois difficile de mettre la tête, le cœur et le corps au diapason.

Pourtant, c’est du cœur que vous avez ressenti ce grand désir, ce projet. En revanche, freinées par le mental, les habitudes ont du mal à se transformer et le corps ne réussit pas à passer à l’action.

Et que vivez-vous alors…

Chaque jour vous pensez à ce projet sans oser poser le premier pas ?

Vous êtes un peu (beaucoup) de mauvaise humeur ?

Ou peut-être vous sentez-vous bloqué, voire nul ?

 Peut-être même un peu agressif ?

Vous ressentez des tas de tensions corporelles inhabituelles ?

Pourtant, faire un avec vos plus profondes aspirations vous place rapidement et facilement dans cet alignement où tout est facile, tout coule de source.

Ce flux de bien-être se situe juste au milieu, entre l’ennui d’une situation déjà trop connue et l’angoisse de vous confronter au prochain défi.

Avez-vous remarqué que rester dans sa zone de confort était au bout du compte beaucoup plus inconfortable que de passer à l’action ?

 

Qui avez-vous laissé vous dévier de votre objectif ?

 

L’obstacle est-il vraiment trop important à franchir ? S’il s’agit d’un défi trop important, il est peut-être nécessaire de définir une étape intermédiaire.

En étant très honnête avec vous, est-ce vraiment cet obstacle qui est trop important ou bien le saut de confiance qu’il vous oblige à faire ?

Et s’il vous suffisait de changer la paire de lunettes avec laquelle vous vous regardez, pour retrouver suffisamment d’énergie et d’audace pour enclencher le processus ?

 

Quelle est la ressource cachée ?

 

Il apparaît parfois plus simple et plus facile de modifier l’attitude pour déclencher un nouveau comportement. En fait, nous savons bien que nos émotions influent sur notre état physique mais nous oublions que l’inverse est vrai aussi.

 

Pouvez-vous jouer avec cela ?

 

Reprenez votre défi majeur du moment et imaginez que vous l’avez franchi avec succès :

Ce nouveau poste, vous l’avez

Vous venez de prendre la parole pour la première fois devant un public

Votre demande pour changer de poste est accordée

Vous avez osé vous inscrire à ce cours de théâtre et vous vous régalez

Auriez-vous la tête basse, les épaules rentrées, le regard fuyant ? Non bien-sûr !

 

 l’attitude audacieuse du vainqueur !

 

Analysez bien votre posture et sentez comme elle est différente de celle que vous aviez tous ces derniers jours. Le port de votre tête, vos épaules, votre respiration, votre visage…

Avec cette nouvelle attitude joyeuse, vous vous sentez illimité,  vous n’imaginez même pas échouer, vous avez juste envie de poser le premier pas.

Concentrez-vous maintenant sur votre objectif et laissez-vous inspirer tout de suite une première action à poser.

A ce moment précis, vous êtes vraiment aligné « Tête, Corps, Esprit » et c’est cette nouvelle attitude que vous voulez adopter chaque jour.

 

Votre attitude est un des facteurs de votre réussite et catalyse vos actions.

 

Régulièrement les nouvelles orientations, les changements, les nouveaux objectifs soufflés par notre cœur n’arrivent pas à aboutir parce que la façon dont nous envisageons l’objectif est souvent une bonne partie du problème.

Décidez de la nouvelle attitude que vous allez endosser , c’est un outil magique facilement utilisable pour vous aider à passer à l’action !

Et testez… Testez !

 

“L’attitude est le pinceau de l’esprit. Elle colore toutes les situations.”

Alexander Lockhart