La discipline… voilà bien un mot et une démarche fort peu appréciée si j’en juge les réactions à sa simple évocation ! Considérée négativement, elle est synonyme de contrainte. Nous avons tous des souvenirs désagréables de la discipline lorsqu’elle était dictée par quelqu’un d’extérieur à nous-même (les parents ou les enseignants).

Alors évidemment, pour beaucoup, suivre une discipline c’est un peu aller à l’encontre de ses propres désirs immédiats et de sa liberté. Nous pouvons alors comprendre que la démarche ne suscite pas toujours l’enthousiasme.

Vous avez choisi un nouveau but et vous savez bien par expérience que le parcours n’est pas toujours aussi aisé que souhaité. Pourquoi ?

Parce que nos habitudes, nos automatismes dictent notre quotidien souvent à notre insu d’ailleurs. Naturellement nous recherchons la facilité et le plaisir ! Dans ces conditions, il peut être compliqué d’avancer avec régularité, d’avancer  un pas à la fois vers vos nouveaux apprentissages.

Tout comme Ulysse se fit attacher au mât de son bateau pour ne pas succomber aux chants des sirènes, sans être aussi radical, nous devons faire en sorte que notre esprit soit contraint à ne pas quitter le parcours que nous avons choisi et arriver à valider chaque étape !

La discipline et la liberté

Trouver sa discipline s’impose alors, car sans elle je ne vois pas comment  mobiliser la persévérance pour aller au bout de nos projets personnels ou professionnels.

Le principe qu’on lui oppose est la liberté. Peut-on en totale liberté guider nos actions avec justesse et efficacité, surtout lorsque nous mettons en place un objectif ambitieux ? Pas si sûr, pourquoi ?

Parce que l’objectif nécessite de la méthode et qu’il s’avère nécessaire de mobiliser les forces qui vont permettre de le concrétiser. Et c’est là où le sentiment de liberté peut nous piéger, en laissant nos humeurs nous gouverner.

Et j’ai découvert qu’au contraire, la discipline offre beaucoup de liberté, celle par exemple de choisir nos contraintes…

Il est d’ailleurs, d’autant plus facile de s’auto-discipliner lorsque nous comprenons par exemple la valeur de notre temps, de notre capital d’énergie et des buts que nous avons choisis.

Lorsque nous sommes disciplinés nous agissons en cohérence avec ce qui est important pour nous (nos valeurs). Il sera alors d’autant plus aisé de cibler ses priorités et d’établir les actions et les comportements adéquats, le pied sur le frein ou sur l’accélérateur en toute liberté !

Comment mettre en place une discipline ?

Décider d’une stratégie tout d’abord. Vous avez défini pourquoi vous souhaitez atteindre votre  but. Vous savez également ce que cela va changer dans votre quotidien et vous avez également déterminé quel allait être le prix à payer : modifier des habitudes et justement se discipliner !

Conscient du pour et du contre, vous savez pourquoi vous voulez changer, vous êtes donc en contact avec une  motivation forte. Si l’inattendu se profile vous êtes prêt à débrayer ou à modifier quelque peu la trajectoire, sans néanmoins perdre votre destination finale et sans tout arrêter !

La volonté au départ c’est certain, vous en aurez besoin. Avec un bémol, celui de vous encourager à coups de « il faut, je dois » qui éloignent du plaisir à agir et conduit à l’obstination voire à l’épuisement.

Je préfère le chemin de la persévérance, plus respectueux des ressentis, des émotions et qui inclut la notion d’apprentissage.

En fait :

Je VEUX réussir ou je VAIS réussir ?!

Vous saisissez la différence ?

Grâce à la discipline vous maximisez vos ressources intérieures, vous améliorez votre concentration et votre attention. La discipline trace un cadre dans lequel va pouvoir s’exprimer toute votre créativité, tout votre potentiel…en toute liberté !

Avec la discipline vous tenez votre plan en main, celui qui va vous mener à l’arrivée, tout en vous donnant l’opportunité d’une maîtrise affinée de votre temps et de votre énergie.

Les obstacles à la discipline ?

Surveillez votre dialogue intérieur et portez attention à vos émotions ! Pas assez vite, pas parfait, trop nul, incapable…tous ces mots « doux »peuvent vous piéger et vous faire tomber de nouveau dans vos anciens schémas. Pensez régulièrement à mesurer la distance parcourue, une bonne façon de garder votre motivation au plus haut niveau.

Commencez le matin !

Pour muscler votre discipline vous pourriez établir un plan quotidien et inédit pour vous, qui vous permettrait de renforcer vos nouvelles attitudes pour enclencher de nouveaux comportements. Parce que oui, renforcer sa discipline est une démarche exigeante au moins pendant un temps. Mais les résultats sont probants, motivants et encourageants pour continuer avec persévérance.

Petit conseil du coach

Au lieu de vous demander le matin :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de faire aujourd’hui ?

Choisissez plutôt :

  • Qu’est-ce que vais faire aujourd’hui pour faire avancer mon projet ?

La discipline c’est de savoir ce que l’on veut, et de ne jamais l’oublier !

David Campbell 

Vous avez envie de tracer finement le cadre de votre organisation pour le mettre au service de votre développement ?

Contactez-moi !