Vous évoluez peut-être dans le plus bel environnement professionnel, vous bénéficiez de toutes les possibilités informatiques et techniques pour travailler et vous ne réussissez pas à vous sentir épanoui ?

J’observe et je suis régulièrement des clients qui se plaignent de vivre avec difficulté leur quotidien professionnel.

  • Ont-ils perdu le sens de leur activité ? Non ? Pas toujours !
  • Sont-ils cohérents avec leurs valeurs ? Généralement oui !
  • Se sentent-ils à leur place ? Pas vraiment !

Où est le problème ? Avons-nous reçu les compétences nécessaires pour entrer en relation, à communiquer de manière simple et aisée, particulièrement en tant que manager ? Pas toujours… C’est d’autant plus dommage puisque l’harmonie, l’efficacité et le bien-être  reposent avant tout sur l’utilisation de ces compétences.

L’importance des relations

 

Nous avons besoin d’entrer en relation au travail comme ailleurs, impossible d’y échapper ! Mais nous sommes souvent bien mal outillés pour recevoir et partager les informations, pour faire des commentaires, pour nous exprimer avec authenticité tout simplement, ne trouvez-vous pas ? !

Curieusement, nous vivons dans une ère de communication et paradoxalement, j’entends beaucoup de personnes se plaindre de l’individualisme croissant. De la même manière, les relations sont souvent inexistantes, sans parler du stress souvent lié à des difficultés relationnelles.  Les relations cimentent pourtant fortement la dynamique d’une entreprise et la cohésion des équipes.

Comment entrer en relation avec les autres si la relation à soi n’existe pas ?

Je dis et je répète que c’est en situation professionnelle que nous rencontrons le plus de chance d’évoluer. A la condition que nous acceptions de sortir de la plainte. Pour autre exemple, si nous apprenons à utiliser chaque occasion, pour apprendre plus de nous-mêmes.

Avec un minimum d’effort vous pouvez apprendre à transmettre vos messages, ce qui est important pour vous, vous affirmer plus et mieux dans votre communication. Vous allez rapidement vérifier les retours positifs de ces nouvelles manières de vous positionner sur votre bien-être.

 

Alors comment ?

 

Voici trois questions à vous poser, qui vont vous aider à booster votre estime de soi pour mieux communiquer :

 

I. Est-ce que je sais identifier mes besoins ?

Par exemple, nous sommes souvent beaucoup plus attentifs aux besoins de ceux qui nous entourent que des nôtres. En conséquence nous finissons par générer des émotions pas franchement aidantes en communication. A titre d’exemples, de la tristesse ou de la colère, lesquelles nous entraînent vers plus de stress.

Ressentez-vous des besoins de reconnaissance, d’autonomie, d’être respecté, de vérité, de clarté… ?

Qui peut satisfaire vos besoins à part vous ?

De quelles ressources disposez-vous ?

 

II. Est-ce que je sais identifier mes limites ?

Ah les limites ! Le contexte professionnel réunit beaucoup de croyances, de peurs liés à une basse estime de soi. Si je dis non, on va me penser incompétent, si je dis non, on va me juger antipathique, si je dis non on va dire que je ne pense qu’à moi… D’ailleurs, le choix de votre positionnement face à une demande peut générer aussi beaucoup de stress et d’émotions, inutiles pour votre bien-être.

Pourriez-vous vous donner le droit de vous respecter ?

Quel est l’enjeu si vous apprenez à poser vos limites ?

Et cet enjeu, est-t-il  vraiment bien raisonnable ?

 

 

III. Est-ce que j’écoute mes émotions ?

A ce propos, on a tendance souvent à parler d’émotions négatives. Mais en réalité, elles ne seront jamais négatives si vous apprenez à les utiliser à bon escient… pourtant elles ne sont pas agréables à ressentir  !

La colère, la frustration, la peur sont souvent des émotions bien connues au travail qui signalent des menaces pour notre intégrité. Elles agissent en sentinelles de notre bien-être et nous donnent beaucoup d’informations sur nous-même et sur notre environnement.

Quelles en sont mes déclencheurs ?

Quels mots pourriez-vous mettre sur ces émotions ?

Comment pouvez-vous les formuler en parlant au présent et au « je… »

 

Vos émotions influencent vos pensées, vos comportements, vos décisions et votre communication évidemment. Plus vous comprendrez les vôtres, plus vous serez ouvert à comprendre celles des autres.

« La chose la plus importante en communication,

c’est d’entendre ce qui n’est pas dit. »

Peter Drucker

Vous voulez aller plus loin, apprendre plus de vous pour mieux vous affirmer et communiquer, contactez-moi !