Que celui qui n’a jamais tenté de faire faire quelque chose à quelqu’un « mine de rien » lève le doigt ! Franchement nous l’avons tous fait ! Pour autant, sommes- nous tous des manipulateurs ? Non mais beaucoup le sont !

C’est un mode relationnel assez présent qu’il est peut-être bon de comprendre pour ne pas tomber dans le piège et se sentir coincé ou otage.

La demande indirecte

  • Tu as l’air en pleine forme aujourd’hui !
  • Oui c’est vrai, je me sens très reposée et détendue !
  • Ah au fait, tu as quelque chose de prévu vendredi prochain ?
  • Non !
  • Alors tu pourrais me remplacer ?
  • Je ne sais pas…
  • Tu viens de me dire que tu n’avais rien de prévu !
  • Oui mais j’ai quand même besoin de cette journée
  • T’es pas cool et pas sympa, je pensais pouvoir compter sur toi…
  • Je vais voir comment je pourrais m’arranger…

Et vous voici pris au piège !

Pas le choix ! Et cela ne satisfait probablement pas votre besoin d’avancer sur vos priorités, de souffler un peu ou d’allonger votre week end !

La personne qui manipule n’expose pas ses demandes avec clarté et entretient le flou et l’imprécision.

Elle veut vous faire faire quelque chose que vous n’aviez pas prévu d’effectuer. Ce qui est super intéressant c’est de regarder sur quel levier cela appuie chez vous ?

  • Le besoin de plaire à tous ?
  • Le besoin de venir en aide à tous prix ?
  • De quoi vous sentiriez-vous coupable si vous refusiez ?

C’est une super opportunité pour apprendre à vous positionner clairement.

Nous n’avons pas tous appris à communiquer avec efficacité et clarté et nous prenons parfois des chemins très détournés pour transmettre aux autres des informations sur nos besoins.

Pour quelles raisons disons-nous oui alors que nous avons très envie de dire non ?

L’éducation : « Tu diras bonjour madame lorsque … » « Tu ne dois pas répondre à ton maître… »  « Tu fais ce que je te dis, un point c’est tout… » Etc. Que d’injonctions, utiles certes pour nous apprendre les règles de vie en société et celles qui régissent les relations entre les enfants et les adultes.

Est-ce que nos besoins de nous rebeller, de contester, de faire selon nos envies étaient comblés à l’époque… probablement pas. La difficulté à se positionner clairement peut être liée à cette éducation bien présente encore malgré notre statut d’adulte.

Impossible alors, comme je l’ai vu encore récemment, de dire à son patron qu’il ne peut pas continuer à vous donner ses propres dossiers à traiter, ce qui vous empêche de traiter les vôtres ! Il est hiérarchiquement supérieur, le petit enfant n’est pas très loin encore et n’ose pas se donner l’autorisation de dire non !

La basse estime de soi : les autres sont forcément plus importants et plus valeureux que moi ! En tous cas c’est ce que vous croyez ! Répondre oui à toutes les demandes même celles qui ne vous arrangent pas va venir nourrir un besoin de reconnaissance fort. Le problème est que cela ne sera sans doute jamais suffisant pour augmenter  votre sentiment de valeur ! Et en matière de bien-être et d’épanouissement, ce n’est vraiment pas top !

Alors comment faire face à toutes ces demandes qui vous empêchent de vous affirmer plus ? 

Identifiez vos besoins

Comment vous positionner si vous ne savez pas ce qui est important pour vous ou si, depuis longtemps, ce sont les autres qui vous dirigent ? Vous êtes la personne la plus importante de votre vie, si vous n’en êtes pas certain c’est ce genre de situation qui va vous aider à en prendre conscience.

« Non désolé, j’ai besoin de garder mon vendredi pour profiter d’un week end plus long. »

Apprenez à dire non sans détour et sans justification

Quelles sont les raisons qui vous empêchent de vous positionner avec clarté face aux demandes des autres ? Offrez-vous le respect de vos besoins afin de mieux vous faire respecter. Dire oui et non à bon escient et de façon très cohérente, vous donne en bonus un sentiment de bien-être et la sensation d’être pleinement à votre place, responsable de votre choix et sans culpabilité.

N’hésitez pas à prendre un moment de réflexion

Dans l’exemple ci-dessus, la personne aurait pu répondre « je regarde mon emploi du temps et je te donne ma réponse ensuite » Ce type de démarche va vous donner le temps de revenir à vos émotions : Ça vous fait oui ou ça vous fait non ?

En situation professionnelle comme personnelle, les occasions d’apprendre à se positionner, à s’affirmer, à demander ne manquent pas. Utilisez chacune d’elles pour augmenter votre confiance en vous. Pratiquez encore et encore pour vous sentir mieux et plus à votre place dans toutes vos relations.

« Personne ne peut manipuler personne. Dans une relation, les deux partenaires savent ce qu’ils font,

même si plus tard l’un deux vient à se plaindre qu’il a été utilisé. »

Paulo Coelho

Vous voulez en savoir plus sur une démarche d’accompagnement en assertivité, contactez-moi (5 ou 6 séances sont en général suffisantes)