La rentrée à peine enclenchée, je rencontre des clients en piteux état physique malgré leur retour tout récent de vacances. Pour couronner le tout, des problèmes d’anxiété, des angoisses nocturnes, qui abaissent encore un peu plus leur capital énergétique, viennent compléter le tableau.

Que se passe-t-il ?

Je ne suis pas de ceux et celles qui croient qu’on « attrape » mal à la gorge, qu’on « chope » une toux qui passait par là, sans que le corps ne se soit mis en capacité de les accueillir !

Comme en Chine ou au Japon, je considère la maladie comme un déséquilibre ou un blocage de la circulation d’énergie vitale, provoqué par du stress, des émotions négatives non exprimées et/ou des besoins fondamentaux non reconnus.

L’approche notamment des neuro-sciences nous montre comment l’esprit et le corps s’affectent l’un l’autre. Dans ce système, corps esprit, le corps n’est souvent que la partie visible qui nous ouvre la porte sur la non-satisfaction de nos besoins fondamentaux nécessaires à notre équilibre.

Tout ce qui arrive au corps nous renseigne sur notre Bien-Être !

On pourrait dire que ces troubles corporels sont la représentation de l’écart entre moi et MOI, autrement dit, la réponse d’une partie de nous qui nous crie :

« Qu’as-tu fait de ton désir ? »

****  

Quels sont nos besoins fondamentaux ?

Petit rappel de la pyramide de nos besoins, établis par Abraham Maslow, leur satisfaction nous est indispensable pour notre équilibre, notre Bien-Etre et notre énergie.

  • Les besoins physiologiques : manger sain, boire, dormir. Tous ces besoins sont tellement évidents qu’il semble inutile de les rappeler. Sauf que la qualité de notre alimentation, notre sommeil, peuvent modifier considérablement notre énergie.
  • Les besoins de sécurité : Nous aspirons tous à être sécurisé physiquement et moralement. Besoin d’avoir un toit sur la tête, besoin de se sentir dans une stabilité financière, besoin de se sentir entouré et soutenu, besoin de se sentir en pleine santé.
  • Les besoins d’appartenance  : aimer et être aimer, fonder une famille, appartenir à un groupe social, professionnel. Seriez-vous capable de dire comment ils s’expriment chez vous ?
  • Les besoins d’estime de soi : respect de soi et de l’autre. se sentir respecté, reconnu, avoir des opinions, pouvoir les exprimer. Laissez-vous d’autres décider pour vous de ce qui est important ?
  • Les besoins d’accomplissement : apprendre, se former, évoluer, pouvoir répondre au « Comment puis-je servir ? » la communauté ?

 ***

Nous allons faire en sorte de répondre aux 2 premiers besoins, sans presque y penser. Le 3ème est déjà plus subsidiaire ! Quant aux deux autres, dans le travail comme dans la vie personnelle, disons que peu s’attarde sur les sujet. Jusqu’au moment où l’alarme corporelle secoue les habitudes, et nous amène à nous poser les bonnes questions.  Quand nous voulons bien l’entendre !!!

Sans cet alignement sur nos besoins fondamentaux, nous sommes comme un peu bancals : difficile alors de contacter l’énergie, la motivation au quotidien, nous baissons rapidement les bras ou nous restons dans un train-train sclérosant : l’inverse du bien-être !

Prendre conscience de ses inaccomplis,

c’est se donner la possibilité d’agir sur son évolution personnelle

et de booster son énergie.

**** 

Mes propositions de coach aujourd’hui 

1. Passez vos 5 besoins fondamentaux en revue. Regardez-les de plus près, là où vraiment vous sentez un vide. Comment vivez-vous ces manques dans votre vie professionnelle et personnelle ?

2. Avec beaucoup d’honnêteté reconnaissez-en les conséquences et laissez-vous inspirer la manière dont vous pouvez les combler, un pas après l’autre.

****  

Tous ces vides, à chacun des étages, laissent passer votre énergie vitale et nuisent à votre bien-être global… le sentez-vous ?