« Je suis fatigué… vivement les vacances ! » Cette petite phrase je l’entends sans arrêt comme vous sans doute et je ne vous cacherai pas que je la partage aussi …

Cette saison nous est profitable, au plan physique d’abord. C’est la saison où le corps a besoin de s’ouvrir. Il récupère à cette période l’énergie très yang de l’été pour mieux nous soutenir en hiver.

C’est d’ailleurs souvent au cours des mois d’été que vous revient l’envie de pratiquer une activité physique depuis longtemps oubliée. L’attention qui se place alors sur la détente, le voyage, le partage en famille, entre amis ou aux nouvelles rencontres, relègue au deuxième plan les contraintes, les dossiers professionnels et les ruminations du mental. Et c’est tant mieux !

L’esprit, décentré du boulot en profite pour vadrouiller aussi !

S’ouvrir à la créativité

Mes plus beaux projets, me sont toujours arrivés comme par miracle sur la plage ou en nageant. L’esprit libéré du quotidien, nous prenons de la hauteur sur nos vies. Nous sommes souvent engoncées dans un quotidien dont la créativité et le rêve ne font pas partie.

C’est au cours de ce genre de moment que nous nous permettons de donner vie à nos besoins, nos envies, nos valeurs. Et c’est aussi à cette occasion que nous recontactons la puissance de notre être.

Que vous partiez ou pas, vous avez toujours la possibilité de vous octroyer des « plages » de détente, et de vous donner une bonne raison de lâcher le train- train habituel, ne serait-ce que pour prendre un peu de distance sur votre quotidien et réfléchir à ce que vous voudriez encore modifier et alléger en terme de stress.

Dommage que pour beaucoup, il soit si compliqué de sortir plus régulièrement du diktat du mental alors que le lâcher prise est précurseur de nouveauté.

Peut-être vous ennuyez-vous au travail ou au contraire vous sentez vous totalement surchargé, sans pour autant avoir trouvé encore votre solution, et encore moins pris de décision.

Quel meilleur moyen pour accueillir les changements que de s’offrir l’été pour changer de cadre de référence ?

Changer les habitudes

Comme les gamins qui en été veulent à tous prix planter la tente dans le jardin et dormir dehors, soutenez-vous aussi vos velléités de nouveautés.

Si vous bossez encore, allez déjeuner à l’extérieur, peut-être dans un endroit verdoyant, profitez des soirées plus longues pour partager des moments avec vos collègues après le travail, autour d’un pot et reboostez ainsi vos relations.

Si vous êtes en vacances, songez à ce que vous pourriez faire pour pimenter vos vacances. Quelque chose dont vous avez envie et que vous n’avez jamais osé faire jusqu’à présent.

Levez-vous à l’aube par exemple et profitez du lever de soleil, vous aurez le plaisir de vous laisser aller à une sieste réconfortante l’après-midi ! Bref, peu importe votre choix, c’est le bon moment pour vous pousser à sortir de vos habitudes.

Le simple fait de modifier ce que vous faites habituellement par automatisme va éveiller la montée de changement, inenvisageable jusqu’à présent pour vous.

Une de mes clientes me partageait qu’elle s’était offert un saut en parapente lors de ses dernières vacances ? Elle était un peu stressée mais l’envie était là. Cette expérience fut transformatrice pour elle, elle a gagné en confiance et traverse depuis ses défis, avec un tout autre état d’esprit.

Elle joue d’ailleurs avec son mari à « l’effet parapente » depuis ! Cela vous tente ? 

Laisser arriver les nouveaux besoins

Du temps, vous en avez plus en été ! Lorsque vous vous laissez être, au-delà des limitations de votre mental, les envies d’aller plus loin ou différemment apparaissent.

Alors que vous vous laissez aller, les doigts de pieds en éventail quels nouveaux chantiers commencent à pointer ? Maintenant que vous êtes loin du bureau, quels besoins, quels challenges peut être commencent à apparaître ?

De quoi voulez-vous vous débarrasser ? Qu’est ce qui est vraiment important pour vous, pour votre santé, pour votre équilibre ?

Le paradoxe de la vie consiste justement à savoir s’arrêter pour mieux agir ensuite, se taire pour mieux interagir, bouger son corps pour mieux se concentrer ensuite.

A tous ceux qui tout au long de l’année font en sorte de tenir, l’été offre la parenthèse de réflexion sur le sens de continuer selon des principes souvent absurdes et loin de vos aspirations véritables. Cerise sur le gâteau c’est aussi le moment idéal pour se refaire une santé !

“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous mes patients qui considèrent que leur travail est important !"

Bertrand Russell